Langue

  • Français

Des cabinets d’avocats discutent ensemble de transformation numérique

Quatre cabinets d’avocats de Toronto se sont réunis récemment pour explorer et entreprendre la transformation infonuagique et numérique de leurs activités avec l’aide de TELUS Affaires.

« Dans la filière juridique, l’influence des pairs est incontournable », explique Shailendri Rana, directrice de comptes à TELUS Affaires. « Il nous a paru bon de lancer la discussion par un tour de table afin de présenter les différents points de vue, de faire ressortir les préoccupations liées à la transformation numérique, de définir les obstacles qui se posent et les étapes logiques pour amorcer la transformation. »

Notre approche coopérative peut sembler non orthodoxe. Or, selon les participants à la réunion, comme Peter Bier, chef des services informatiques chez Osler, Hoskin & Harcourt, les cabinets ont des besoins particuliers, mais ils partagent aussi certaines réalités à l’ère numérique.

« Le processus s’est avéré très enrichissant. Ce n’est pas parce que nous ne faisons pas face à certains problèmes qu’ils ne surviendront pas un jour ou l’autre. Et à ce moment-là, nous serons prêts à les surmonter, affirme M. Bier. Je m’engage maintenant dans le virage numérique avec plus d’assurance, en sachant que d’autres cabinets font de même. »

Des feuilles de route personnalisées

Pour bon nombre d’organisations, le plus grand obstacle à la transformation numérique, c’est de savoir par où commencer. Aussi, pour satisfaire aux exigences du secteur juridique, TELUS procède à une analyse complète des systèmes de chaque cabinet afin de connaître les charges de travail en nuage et de réduire les risques et les dépendances. La feuille de route permet au cabinet de passer du point A au point B en fonction des objectifs souhaités afin d’amorcer le processus de transformation numérique.

Le cabinet Osler, Hoskin & Harcourt a choisi une solution infonuagique hybride qui combine les technologies traditionnelles et infonuagiques. Cette solution a l’avantage de s’appuyer sur l’infrastructure existante et d’optimiser l’affectation des ressources de TI à l’interne, car le cabinet avait investi de façon considérable dans son infrastructure au cours de la dernière décennie. Grâce à la solution hybride de TELUS, il a pu migrer les données vitales aux activités vers un nuage privé dans un des centres de données de TELUS au Canada, tout en ayant la capacité de gérer les charges dans Microsoft Azure ou sur place, au besoin, à partir d’un seul écran.

Le courriel a été la première charge à passer au nuage. Le plan qui met à profit les licences et la plateforme Microsoft du cabinet consistait à migrer le courriel vers Office 365 et d’entamer le transfert des charges non vitales à Azure. « Il va sans dire que le courriel est une charge vitale pour notre cabinet. L’architecture, très complexe, comprend de nombreux équipements. Le fait de faire affaire avec TELUS nous enlève une responsabilité et nous évite d’avoir à gérer des cycles d’actualisation tous les six mois », poursuit M. Bier.

L’infonuagique et la sécurité vont de pair

La sécurité est l’une des priorités principales du milieu juridique. Les professionnels, extrêmement bien informés, exigent que les données soient hébergées au Canada, en toute sécurité, et qu’elles soient accessibles instantanément, si nécessaire. La réputation de premier ordre de TELUS en matière de sécurité et le fait qu’elle possède des centres de données au pays ne sont pas étrangers à la confiance que l’entreprise inspire dans le milieu.

D’ici 2020, environ 60 % des entreprises numériques subiront une panne majeure parce que leurs équipes de TI auront été incapables de gérer le risque numérique. Pour sa part, M. Bier souhaitait que son cabinet se libère des activités de reprise après sinistre et des maux de tête qui les accompagnent. « Nous avons abondamment recouru aux services de TELUS sur le plan de la sécurité. La confiance règne, et c’est important quand il est question de transférer des équipements et des services vers le nuage. »

Bier croit que l’heure est venue d’agir. « Modifier une infrastructure peut prendre des années. Les organisations voudront que cela se fasse du jour au lendemain; celles qui auront attendu accuseront un sérieux retard. Elles devront engager de lourdes dépenses pour opérer la transformation rapidement, et ce sera pénible. Pour nous, chez Osler, agir maintenant signifie rester concurrentiels », ajoute-t-il.

Vous demandez-vous encore pourquoi les entreprises passent toutes à l’infonuagique?

Apprenez-en plus sur les services infonuagiques et de TI gérées de TELUS.

Comments are closed.