Langue

  • Français

Éliminer le doute et la peur autour des pannes de services infonuagiques

Éliminer le doute et la peur autour des pannes de services infonuagiques

Au matin du 28 février 2017, le service de stockage infonuagique S3 d’Amazon Web Services a subi une importante panne qui s’est prolongée jusqu’en soirée, affectant un nombre considérable de clients, dont 33 services d’Amazon elle-même. Le service S3 (Simple Storage Service) est un des composants initiaux de l’infrastructure de services infonuagiques de l’entreprise. Il attribue aux utilisateurs des « compartiments » (espaces de stockage virtuel) selon la demande. La panne (article en anglais) a été provoquée par une erreur de frappe à la saisie d’une commande informatique qui a mis hors ligne une série de sous-systèmes vitaux et empêché l’exécution du service S3.

Ce type de défaillance n’est pas nouveau. Le 15 janvier 1990, AT&T constatait avec horreur le déclenchement d’une panne dans l’ensemble de son réseau interurbain. Au New Jersey, les analystes du centre de gestion du réseau ont vu déferler une vague rouge au tableau des circuits, à mesure que ceux-ci tombaient en panne dans un effet domino. Le réseau est resté hors service pendant neuf heures. Mais qu’est-ce qui a causé cette panne? La mise à jour logicielle installée ce matin-là dans les commutateurs des services interurbains de l’entreprise comportait une ligne de code contenant un point-virgule de trop. Vous avez bien lu : un simple point-virgule superflu a entraîné un arrêt généralisé du réseau interurbain d’AT&T. Comme dans le cas d’Amazon, l’erreur était de nature humaine. L’équipement fonctionnait parfaitement, le matériel n’était pas défectueux, le réseau ne s’est pas interrompu de lui-même et le logiciel a fait exactement ce qui lui était demandé. Une toute petite erreur humaine.

Alors, quelle conclusion doit-on tirer de tout cela? Que peuvent faire les entreprises pour se protéger contre l’interruption de services dont elles dépendent, comme ceux fournis dans le nuage?

D’abord, reconnaissons que ce type de pannes à grande échelle est extrêmement rare. Certaines sont dues à l’erreur humaine, d’autres sont liées à des menaces à la sécurité et d’autres se produisent sans avertissement. J’ai déjà vécu une panne grave dans un centre de données que je dirigeais en Californie parce qu’un écureuil avait rongé la couche isolante d’un câble d’alimentation crucial. Il n’existe aucune façon de prévoir ce type de problème.

Ce qui est possible toutefois, c’est de faire ses devoirs et de se préparer

Même si on ne peut tout prévoir, on peut prendre des mesures qui aideront à réduire les répercussions en cas de panne. Voici quelques points à considérer :

1. Bien réfléchir aux types de données que l’on souhaite stocker dans le nuage

Premièrement, quelle part des données revêt une importance stratégique pour l’entreprise, comme les dossiers des services clients ou les données financières? Ensuite, lesquelles sont moins vitales, comme les applications de courriels, de comptabilité et de gestion de calendriers? Certains stratèges recommandent différentes approches pour le traitement de ce que McKinsey appelle les TI d’usine (factory IT), associées aux activités quotidiennes, et les TI de mise en œuvre (enabling IT), importantes sur le plan stratégique. Un fournisseur de services infonuagiques devrait pouvoir vous conseiller dans le cadre de cette analyse (en anglais). C’est-à-dire qu’il devrait vous aider à déterminer quelles données conviennent au nuage, le choix approprié entre un nuage public, privé ou hybride (en anglais), en plus de vous expliquer la meilleure façon de réduire les risques.

2. Choisir un fournisseur qui comprend la raison d’être de votre entreprise et qui adapte sa solution infonuagique à vos besoins précis

Par exemple, de par leur nature financière, gouvernementale ou médicale, vos données pourraient être assujetties à des lois ou à des règlements précis dont le service d’hébergement devra tenir compte. Vous devez trouver un fournisseur de solutions infonuagiques capable de respecter ces exigences réglementaires et de vous garantir que vos données ne traverseront pas les frontières canadiennes ou provinciales.

3. Choisir un fournisseur dont l’offre s’appuie sur les meilleures pratiques reconnues en cette matière

N’ayez crainte, tous les fournisseurs de services infonuagiques réputés offrent des services sécuritaires. Cela dit, si le volet sécurité vous préoccupe, choisissez un fournisseur dont l’offre s’appuie sur les meilleures pratiques reconnues en cette matière. En d’autres mots, assurez-vous que la sécurité promise relève d’une expertise professionnelle de ce fournisseur et qu’elle n’est pas un élément facultatif. Il est aussi sage d’opter pour un fournisseur dont les experts en sécurité peuvent vous expliquer les meilleures façons de protéger vos données avant même qu’elles ne soient transférées dans le nuage. Enfin, il est bon de savoir que les attaques ayant eu de graves répercussions récemment (comme celles perpétrées chez Sony, Target et Home Depot) ciblaient des bases de données hébergées localement et non dans le nuage. Ce qui nous ramène à l’importance de choisir un fournisseur qui comprend la nature de votre entreprise.

4. Examiner la structure de coûts avec l’équipe des finances

Se libérer des responsabilités liées au centre de données est l’un des grands avantages de choisir un service infonuagique. L’investissement en capital dans l’immobilier, le matériel informatique et l’équipement réseau, les charges d’exploitation importantes liées au personnel hautement spécialisé (et donc onéreux), les mises à niveau logicielles et les utilitaires seront nettement réduits en transférant le coût du côté dépenses de cette équation. Les ressources ainsi libérées pourront être redéployées à des fins plus stratégiques.

D’ici juin 2018, les services de TI auront confié 60 % de leurs applications et plateformes à un fournisseur tiers d’hébergement infonuagique, selon la firme IDG. Puisqu’il s’agit d’un choix logique, ce taux augmente rapidement. Le nuage est un service de base, mais comme tous ces services, il peut jouer un rôle stratégique important dans l’entreprise qui en dépend. Pour cela, il doit être adapté aux activités d’affaires et associé à des services professionnels qui en feront un produit qui se démarque et un avantage concurrentiel.

En conclusion

La promesse de la transformation numérique est puissante : fournir aux entreprises les moyens de se transformer grâce à des technologies fiables, universelles et révolutionnaires comme les applications sécuritaires de communications unifiées et de collaboration en nuage. Bien sûr, les pannes ne seront jamais éradiquées, mais elles resteront infiniment rares dans nos réseaux modernes. Les fournisseurs de services comme TELUS sont fiers de garantir un taux d’accessibilité au réseau de 99,7 %. Cela représente une interruption de 10 minutes pour chaque tranche de 32 millions de minutes sans interruption. Cela est impressionnant quand on sait que le réseau est « un anneau qui les lie tous », à l’instar de celui de Tolkien. Sans lui, les autres technologies ne sont que théories.


Vous voulez en savoir davantage sur le déploiement de votre entreprise dans le nuage?

Comments are closed.