Langue

  • Français

Digi Honeycomb: Garantir la salubrité des aliments

Cet article sur le contrôle de la salubrité des aliments a d’abord été publié en anglais par Robin Mascarenhas sur TELUS Talks Business sous le titre IoT: Keeping food safe with temperature monitoring tools

En matière d’entreposage des aliments, la règle du « 4,4 degrés » s’applique. Les aliments réfrigérés doivent rester à moins de 4,4 °C (40 °F) pour prévenir la multiplication des bactéries et la contamination subséquente. C’est plus que du gros bon sens. C’est une loi aux États-Unis et au Canada. Tous les aliments manipulés et entreposés durant le transport, dans les restaurants, les supermarchés et autres établissements, doivent l’être à des températures sécuritaires en tout temps.

Digi Honeycomb logoLa Loi sur la salubrité des aliments au Canada exige que les températures des réfrigérateurs et congélateurs soient vérifiés au moins trois fois par jour. « Mais ce n’est pas toujours suffisant, me dit Colin Warkentin, vice-président de Digi Cold Chain Solutions. D’abord, les employés sont de plus en plus affectés à des tâches qui ne font pas partie de leurs responsabilités de base. Ensuite, les entreprises dans le secteur des aliments ne sont pas toutes ouvertes 24 heures sur 24. Par conséquent, les températures ne sont pas nécessairement vérifiées en dehors des heures ouvrables. Imaginons qu’une panne de courant se produit à minuit dans un supermarché et dure près de deux heures. La direction pourrait ne jamais se rendre compte du risque avant que ses clients ne tombent subitement malades. Autre exemple, un bris de congélateur survient en milieu de nuit dans un restaurant. Quand le personnel arrive quelques heures plus tard, ce ne sera pas évident de déterminer si des aliments se sont détériorés. Ils devront donc tout jeter, ce qui représente une perte de centaines, voire de milliers de dollars. Et c’est sans compter le retard ou même l’annulation de l’ouverture cette journée-là pendant qu’on s’occupe de remplacer le tout. Ce sont de graves conséquences pour une entreprise! »

Des solutions infonuagiques changent la donne

Grâce à l’Internet des objets, il existe maintenant des solutions automatisées qui vérifient la température à intervalles réguliers, 24 heures sur 24. Les températures enregistrées sont envoyées dans le nuage où les gestionnaires responsables peuvent en faire la lecture en temps quasi réel. Encore mieux, ces responsables peuvent être avisés de tout écart anormal de la température, souvent avant que cela ne crée de problèmes. Cela dit, bon nombre de petites entreprises n’envisagent pas ces solutions par crainte d’un coût trop élevé.

« Ces entreprises font fausse route en cherchant du côté de la technologie et de l’équipement, explique Colin. Elles doivent plutôt considérer une solution-service qui couvre tous leurs besoins à un coût mensuel fixe. » C’est l’approche adoptée par son entreprise Digi Honeycomb. Pour moins de 2 $ par jour, une entreprise disposera des sondes thermiques, des sondes manuelles, des passerelles de données, des applications mobiles et des outils d’analyse dont elle a besoin pour respecter la loi et économiser beaucoup d’argent. De plus, le coût fixe simplifie la planification et la budgétisation.

Une solution simple et rapide

En général, l’installation de Digi Honeycomb prend moins d’une heure. Les sondes sont installées dans les réfrigérateurs et les congélateurs, la passerelle de données est placée dans un endroit pratique, puis l’application mobile est ajoutée aux tablettes et téléphones intelligents des gestionnaires responsables. Une sonde manuelle est aussi offerte et permet de vérifier la température d’aliments individuels en temps réel. Par exemple, elle pourrait servir à vérifier la température interne de cuisson de la viande hachée dans un restaurant ou à s’assurer que les aliments en comptoir réfrigéré sont à la bonne température dans un supermarché.

Une fois installées, les sondes de la solution Digi Honeycomb vérifient la température automatiquement toutes les 10 minutes, jour et nuit. Si un résultat s’écarte de la plage de température acceptable préprogrammée, une notification est envoyée immédiatement à l’application mobile du gestionnaire, ce qui lui donne habituellement assez de temps pour remédier au problème avant qu’il ne soit trop tard et que des aliments se gâtent.

Même s’il est évident que cette solution sert avant tout à réduire les risques de détérioration des aliments en stock, les entreprises du secteur de l’alimentation ont d’autres bonnes raisons de la considérer. Par exemple, les employés à qui l’on demande de faire certaines choses qui ne sont pas dans leur description officielle peuvent s’en acquitter avec nonchalance, ou même une part de négligence. Les erreurs de saisie ou les entrées à l’aveuglette, notamment quand de fausses données sont enregistrées parce que les lectures requises n’ont pas été faites, sont d’autres risques plus fréquents qu’on ne le croirait.

Grâce à Digi Honeycomb, il ne revient plus au personnel du restaurant de vérifier manuellement les températures. Les employés se consacrent à leur champ d’expertise et sont ainsi plus productifs. Par ailleurs, les restaurateurs n’ont plus à prévoir de formation sur l’enregistrement des températures, ce qui peut représenter des économies substantielles dans ce secteur où le roulement du personnel est élevé. Enfin, la solution fournit sur demande des données exactes et des rapports précis à l’intention de la direction et des inspecteurs. Les établissements alimentaires sont donc mieux outillés pour satisfaire aux réglementations.

« Bien sûr, Digi Honeycomp ne vise pas que les restaurants et les supermarchés, précise Colin. Elle est avantageuse pour toute entreprise associée à la chaîne d’approvisionnement alimentaire, de la ferme à la fourchette du consommateur. Nous collaborons avec des propriétaires de vignobles, des exploitants de camions réfrigérés ou des services de gros, pour ne nommer que ceux-ci. En somme, si la surveillance des températures est incontournable dans votre entreprise, nous pouvons vous aider. »

Pour en savoir plus sur Digi Honeycomb, visitez le marché de l’IdO de TELUS.

TELUS fera une démonstration de la solution Digi Honeycomb à la foire commerciale Restaurants Canada Show qui se tiendra du 26 au 28 février 2017 à Toronto. Passez nous voir au kiosque 642.

Comments are closed.