Langue

  • Français

Penser sécurité en 2018

Penser sécurité en 2018

Pour de nombreuses entreprises canadiennes, la sécurité demeure avant tout une affaire de technologie. Elles investissent beaucoup de temps et d’argent dans des dispositifs et des solutions de pointe, mais tendent à oublier d’autres aspects clés de la sécurité. La technologie ne représente qu’une partie de l’équation.

Alors que l’ampleur, la complexité, l’intensité et la gravité des menaces grandissent et que les points d’entrées se multiplient, une sécurité optimale passe par une surveillance et des interventions constantes.

Selon IDC, les budgets consacrés à la sécurité sont en hausse, mais les pratiques n’évoluent pas au même rythme. Dans son rapport, l’entreprise préconise une approche globale, étape par étape, où les mécanismes de sécurité sont continuellement actualisés à mesure que de nouvelles menaces surgissent. Le très réputé cadre de cybersécurité du National Institute of Standards and Technology aide à structurer les activités liées à la sécurité en renforçant les aspects suivants :

Identification

Établir des priorités quant aux données et aux lieux à protéger et investir dans la sécurité en fonction de ces priorités.

Protection

Se soucier non seulement des points terminaux, mais aussi de la formation et de la sensibilisation des employés.

Détection

Assurer une surveillance constante pour détecter rapidement les menaces, prendre des mesures préventives et garantir l’accessibilité des systèmes.

Reprise et réponse

Établir un plan pour limiter les dégâts en cas d’attaque et réduire la gravité des dommages.

IDC précise également les facteurs à prendre en compte dans le choix de services de sécurité. Elle présente certaines des solutions de sécurité de TELUS et formule des recommandations à l’intention des entreprises canadiennes qui souhaitent renforcer leur sécurité.

Consulter le rapport complet >

Comments are closed.