Langue

  • Français

Connectivité IdO de prochaine génération – Les protocoles LTE-M et NB-IoT

L’Internet des objets (IdO) a changé notre façon de vivre, de travailler et d’innover en nous rendant plus efficaces, plus productifs et plus connectés. Mais, paradoxalement, les limites des infrastructures réseau actuelles empêchent de nombreuses solutions IdO d’atteindre leur plein potentiel. Dans ce contexte, comment faire pour optimiser le fonctionnement des solutions IdO?

Dans le dernier article, nous avons vu deux protocoles de réseau étendu à faible consommation d’énergie (LPWAN) mis au point par 3GPP, le partenariat responsable des normes 2G, 3G, 4G et LTE. Les protocoles LTE-M et NB-IoT ont été conçus spécialement pour l’IdO. Ils prennent en charge les petites quantités de données transmises de manière irrégulière par de nombreuses solutions IdO dispersées sur des zones étendues.

Bien que ces protocoles aient été conçus pour remplir des rôles semblables, leur fonctionnement diffère à plusieurs égards. Il est donc important de comprendre ce qui les distingue pour choisir celui qui répondra le mieux à vos besoins.

Voici ce que vous devez savoir :

Débit

Sur ce plan, le LTE-M est le plus « puissant » des deux protocoles. Opérant sur une bande de fréquence de 1,4 MHz avec un débit de pointe de 150 kbit/s, il prend en charge une plus vaste gamme d’usages que le NB-IoT, qui opère sur une bande de fréquence de 200 kHz avec un débit de 50 kbit/s. Si votre solution doit envoyer une grande quantité de données rapidement (pour suivre les déplacements de véhicules ou d’autres pièces d’équipement, par exemple), le protocole LTE-M est préférable. Par contre, pour un dispositif de surveillance à distance d’une génératrice stationnaire, le protocole NB-IoT pourrait s’avérer un meilleur choix.

Mobilité

Pour une solution mobile qui doit envoyer un flux de données ininterrompu, choisissez le protocole LTE-M, car il permet le transfert sans coupure entre tours cellulaires. Par contre, le protocole NB-IoT est parfait pour les solutions qui transmettent à partir d’un lieu fixe ou qui n’ont pas besoin de transmettre des données en temps réel. Ça ne signifie pas que le protocole NB-IoT ne prend pas en charge les solutions mobiles. Toutefois, il faut savoir que si le modem ne trouve pas de signal cellulaire, ou si le signal est perdu en cours de transmission, les données seront stockées et transférées une fois la connexion rétablie.

Disponibilité

En Amérique du Nord, la technologie LTE-M a été déployée en premier pour diverses raisons. D’abord, le protocole est compatible avec les infrastructures réseau existantes, ce qui rend son déploiement simple et économique. Ensuite, il est tout indiqué pour les solutions qui doivent couvrir de grandes distances. Par exemple, de nombreuses solutions de suivi de véhicules et d’équipement doivent transmettre des données d’un bout à l’autre du continent. Comme le protocole LTE-M permet un transfert sans coupure entre tours cellulaires, il est logique de lui accorder la priorité. En 2017, AT&T et Verizon ont investi dans son déploiement aux quatre coins des États-Unis, et TELUS a fait de même au Canada en 2018. Les fournisseurs de services nord-américains se tournent à présent vers la technologie NB-IoT, T-Mobile étant le premier à l’offrir à la grandeur des États-Unis.

Au cours des prochaines années, les protocoles LTE-M et NB-IoT devraient jouer un rôle moteur dans la croissance de l’IdO, car les deux ouvrent la voie à la technologie 5G. Pour en savoir plus, rendez-vous à telus.com/lpwa et surveillez la publication du prochain article, dans lequel il sera question d’usages facilités par ces nouveaux protocoles de liaison sans fil.

Comments are closed.